Faire le choix d’une voiture hybride ou électrique

Faire le choix d’une voiture hybride ou électrique

Depuis quarante ans environ, l’industrie automobile a énormément évolué. Les voitures polluantes et véritables gouffres financiers ont cédé la place à des modèles plus réfléchis et surtout, plus économiques.  Une récente étude précisait d’ailleurs que plus de 80% des personnes interrogées estimait vital le choix de carburant de leur véhicule. Pour des raisons économiques, on s’en doute, mais également pour des raisons écologiques. Ce qui explique le succès grandissant des voitures hybrides et électriques. En effet, l’émission de CO2 y est considérablement réduite, ce qui est très positif comparé aux voitures utilisant des carburants classiques utilisant de l’énergie fossile.

Oui à l’écologie et aux économies !

Comme son nom l’indique clairement, une voiture hybride rassemble deux technologiques bien distinctes : l’énergie thermique et l’énergie électrique. Chacune des voitures hybrides dispose donc d’un moteur thermique et d’un carburant classique (essence ou diesel). La voiture hybride est considérée comme « propre » et économique sauf à l’achat, où elle coûte jusqu’à 4.000 euros de plus qu’une voiture diesel équivalente.

L’hybride dispose d’une batterie électrique de capacité accrue, qui se recharge au freinage. L’énergie électrique est surtout utilisée lors des grosses accélérations, soulageant ainsi le moteur thermique.

L’autonomie, point faible de ces voitures d’un nouveau genre

Si la voiture est complètement électrique, elle peut désormais rouler jusqu’à une cinquantaine voire une centaine de kilomètres sans tomber en panne. Auparavant, il fallait des prises spécifiques, comme sur la Zoé première génération, mais désormais, la plupart des véhicules électriques dispose de 2 prises : une classique et l’autre pour les bornes de recharge rapide. C’est le cas des Volkswagen e-Up et Peugeot iOn. Enfin, comptez toutefois une huitaine d’heures pour une charge complète.

Et depuis quelques années, il existe également des hybrides et des électriques rechargeables sur une simple prise de courant. La batterie est optimisée et l’autonomie, accrue. L’émission de CO2 est tellement minime que leurs propriétaires pouvaient encore, jusqu’à il y a peu de temps, bénéficier du bonus écologique. Le gros inconvénient des voitures hybrides et électriques reste en réalité le côté électrique et son manque flagrant d’autonomie : en un mot, roulez serein et privilégiez les petits trajets, du style domicile-travail.

Vers l’avenir…et au-delà !

Depuis la fin des années 90, la part des voitures dites « propres » en circulation, augmente sensiblement chaque année. Nul doute que le parc automobile va encore connaître de profondes mutations dans les prochaines années et franchir une étape supplémentaire vers la voiture « totalement propre ».

Copyright VIBEE © Tous droits réservés
libero. tempus ut adipiscing ut dapibus venenatis pulvinar