Focus sur le métier d’un garde du corps

Focus sur le métier d’un garde du corps

Un agent de protection rapprochée (APR) a pour mission principale d’assurer la sécurité de la personne qui l’engage. Cette dernière peut être une personnalité publique ou un simple particulier. Retrouvez ci-dessous quelques informations utiles autours de cette profession.

Les missions d’un APR

Pour ceux qui ne connaissent pas, le rôle principal d’un garde du corps est de veiller à la sécurité et à la vie de son employeur. Il doit faire tout son possible pour que l’intégrité physique de son client ne soit pas menacée. Il n’est pas rare de voir des gardes du corps conduire la voiture de son client lors des déplacements de celui-ci. Dans l’accomplissement de ses missions, il arrive que le professionnel se voie octroyer une autorisation de port d’armes comme c’est le cas chez Eyes Groupe. Cet établissement est connu pour son sérieux et son professionnalisme grâce à ses longues années d’expérience.

Les qualités requises

Avant toute chose, toute personne voulant être un garde du corps doit bénéficier d’une bonne condition physique. Pour ce faire, il ou elle doit entretenir son corps, et de préférence, pratiquer des arts martiaux comme le Karaté ou le full contact. Par la suite, la personne doit avoir un grand sens de l’observation. Cela lui permettra de déterminer et d’anticiper les éventuelles menaces. L’individu doit être très rigoureux dans l’exercice de ses missions. Une qualité importante aux yeux d’Eyes Groupe.

La maîtrise d’une arme à feu fait partie des qualités que doit d’avoir une personne exerçant dans le domaine de la protection rapprochée. Outre le fait de savoir tirer, le professionnel doit avoir une bonne maîtrise de soi et savoir garder son sang-froid. Comme il lui arrive de se retrouver derrière le volant d’une voiture pour le compte de son client, la possession d’un permis de conduire est obligatoire. Enfin, le dernier critère est la discrétion.

Les formations à suivre pour être garde du corps

Une formation est nécessaire que la personne souhaite exercer dans le secteur public ou privé.

Pour le secteur public :

– Tous les policiers peuvent effectuer le travail pour une durée de 5 ans et après avoir passé des tests très drastiques. Souvent, ils suivent une formation au sein la SDLP ou GSPR.

Pour le secteur privé :

● CAP Agent de prévention et de sécurité ;

● Brevet professionnel Agent technique de prévention et de sécurité ;

● Bac professionnel Sécurité & Prévention.

L’ évolution de carrière et la rémunération

Il est faux de prétendre qu’il n’y a aucune évolution dans le métier d’un APR. Que l’intéressé exerce dans le domaine public ou privé, il a toutes les chances d’évoluer dans ce secteur d’activité. En réussissant en tant que simple garde rapprochée d’une personnalité, il pourra prétendre à un poste plus élevé comme être le chef de la sécurité de celle-ci. Par ailleurs, il pourra également lancer sa propre affaire grâce aux expériences qu’il a acquises au fil des années.

Pour ce qui est de la rémunération, un ARP dans le public recevra le salaire équivalent à son grade et sa position indiciaire. Pour celui dans le privé, le salaire varie en fonction de la mission, de la personne à protéger et des risques encourus.

Copyright VIBEE © Tous droits réservés
accumsan eget Sed sed libero risus. dapibus sit sem, diam Praesent