Lancement retardé pour la nouvelle électrique de chez Audi (et catastrophes en série)

Lancement retardé pour la nouvelle électrique de chez Audi (et catastrophes en série)

Annoncé en grandes pompes fin 2016 et à nouveau lors du dernier salon de Genève en mars dernier, le premier modèle SUV « all electric » devait être présenté le 30 août prochain à Bruxelles, lors du Audi Summit. Mais de sérieux problèmes ont plombé ce planning.

La dégringolade

Ce nouvel SUV électrique, déjà à la traîne par rapport à la concurrence haut de gamme BMW et Mercedes, fait les frais du dieselgate et de l’arrestation, le 18 juin dernier, de son PDG Rupert Stadler. L’homme est soupçonné d’être impliqué dans la manipulation des moteurs diesel de la marque. Un homme dont la carrière est probablement terminée. Il croupit en prison et c’est tant mieux : la vérité a éclaté, la Justice fait actuellement son travail et c’est très bien. Cependant, il n’y a pas qu’Audi qui en est impactée, mais bel et bien tout le groupe Volkswagen. Mais, au-delà de ça, il s’avère que c’est une décision inédite dans le petit milieu automobile. Une décision qui a fait l’effet d’un tremblement de terre auprès des clients de la marque et a ouvert une brèche pour ses concurrents et détracteurs. Autrement dit, les concurrents ont actuellement un boulevard devant eux, pour mettre en avant et vendre un maximum de véhicules électriques, SUV ou non, d’ici à ce qu’Audi ressorte la tête de l’eau et nettoie la boue laissée par ce scandale. Cela va probablement profiter à Mercedes, qui prévoyait de lancer l’EQC, un SUV de sa marque EQ électrique, en septembre prochain. La nomination provisoire d’Abraham Schot, ancien responsable des ventes, à la tête d’Audi, ne suffira sans doute pas à apaiser la situation.

Un modèle mort-né ?

Le nom de ce modèle, l’e-tron, est également problématique, car, en France, il a une connotation négative bien éloignée d’un produit de luxe. La carrosserie aperçue sur les photos, très voyante, est également en décalage total avec les habitudes de sobriété et d’élégance prônées par la marque. Tous ces éléments jasent donc avec le côté haut de gamme dont la marque se targue (ce qui était effectivement le cas jusque-là), même si le service comm’ d’Audi, de son côté, persiste à communiquer sur le fait que les réservations sont très nombreuses et que les clients sont toujours autant contents d’Audi… Toujours est-il que l’arrestation de son PDG, le nom particulier du nouveau modèle et sa sortie repoussée sans plus de précision quant à une date ultérieure laisseront, à coup sûr, des traces chez Audi. Il faudra vraiment que les caractéristiques soient exceptionnelles et les résultats, probants, pour espérer rendre attractif ce modèle. Il faudra aussi que la nouvelle direction prenne conscience que rien n’est jamais acquis, que la concurrence est rude et que la triche est toujours découverte. En tout cas, il faudra qu’Audi réagisse, sous peine de que son développement soit pénalisé durablement et freiné, voire sa pérennité, remise en cause.

Copyright VIBEE © Tous droits réservés
porta. dictum mi, libero quis, accumsan ut id et, Praesent