L’automobile en 2018, sur la route de la féminisation

L’automobile en 2018, sur la route de la féminisation

On associe généralement le milieu automobile aux hommes. On les voit comme de fiers aventuriers ou de parfaits machos aimant pérorer au volant de leurs (grosses) voitures. Pourtant, depuis quelques années, on constate de plus en plus que les femmes reprennent les choses en main. Même dans les publicités, elles « servent » beaucoup moins d’alibis et ont des rôles de plus en plus visibles, voire actifs.

Critères de choix

Les critères de choix d’un véhicule sont très différents d’un sexe à l’autre. On peut très nettement distinguer 3 types de critères vitaux à leurs yeux.

  • Même s’il existe naturellement des exceptions, beaucoup de femmes s’intéressent avant tout au design et à la forme de la voiture plutôt qu’à la mécanique, contrairement à ces messieurs.

 

  • Elles sont également portées sur l’aménagement intérieur : l’habitacle doit regorger d’équipement et de places, car les femmes anticipent : les enfants seront-ils confortablement assis ? Les courses peuvent-elles toute tenir dans le coffre ? Y a-t-il un porte-gobelets, la climatisation ?

 

  • Enfin, les femmes ont besoin de se sentir en sécurité et que leur progéniture leur soit aussi. Une voiture massive, de type SUV, avec des renforts latéraux, une conduite en hauteur…est donc nettement avantagée.

Quel(s) type(s) de voitures pour madame ou mademoiselle ?

Justement, parlons des voitures acquises par les femmes. On pense immanquablement aux petites citadines comme la Mini Cooper (comment ne pas penser à Charlize Theron et sa conduite dans ce modèle automobile). Cependant, l’essor des SUV, à la fois massifs et faciles à conduire, est en grande partie dû aux femmes. Elles ont acheté – ou poussé ! – leurs hommes à en acquérir un. Elles aiment son look, sa robustesse, sa fiabilité et sa maniabilité : elles ne laissent donc plus l’exclusivité de la conduite d’un nouveau véhicule à leurs compagnons. Enfin, les femmes se tournent de plus en plus vers des voitures moins polluantes et plus respectueuses de l’environnement, en adoptant l’hybride et l’électrique.

Stop aux stéréotypes

Au volant, le comportement des hommes est généralement brusque, limite agressif, tandis que les femmes sont plus courtoises. Voire timorées dans leur conduite car encore trop soumises au diktat qui voudrait que la route soit un territoire masculin alors que ça n’a absolument pas lieu d’être. L’adage évoquant l’hypothétique maladresse des femmes lors de la conduite, quant à lui, est anéanti par les statistiques routières, qui prouvent que la majeure partie des accidents sont provoqués par…des hommes. D’où le terme bien mérité de chauffard. Néanmoins, les femmes ont des accrochages de manière régulière. Comme ces derniers sont matériels, ce n’est, au final, pas grand-chose…

Les femmes sont de plus en plus actives dans le choix de la voiture, au sein des ménages. Elles arrivent à donner des arguments solides et surtout, que ces derniers soient entendus et pris en compte. Et c’est bien mieux pour tout le monde.

Copyright VIBEE © Tous droits réservés
libero ante. Curabitur amet, ut et, Aliquam nunc elementum vulputate, elit. ut