Le bonus écologique

Le bonus écologique

Dans le souci de réduire l’acquisition des modèles de véhicule plus polluants, le gouvernement a mis en place un système d’aide appelé bonus écologique. C’est une aide qu’apporte l’État pour vous accompagner dans la location ou l’achat d’une voiture peu émetteur de CO2. Lisez cet article pour en savoir plus sur ce dispositif.

Qu’est-ce que c’est ?

C’est en effet une sorte de récompense financière que l’État verse aux acquéreurs de véhicules de petites tailles et les camionnettes neuves. Ce dispositif élaboré par les autorités vise à motiver les techniques des constructeurs et les efforts menés par ces derniers dans la construction de véhicules moins polluants. Cette gratification est révisée chaque année afin d’être conforme à l’offre des véhicules émetteurs de moins de dioxyde de carbone.

Comment bénéficier du bonus écologique ?

D’abord, vous n’êtes pas sans savoir que l’offre d’un quelconque bonus est soumise à des conditions préalables. Détenir un domicile en France et être majeur sont les toutes premières conditions que vous devez remplir. Aussi, cette gratification n’est accessible qu’à l’achat des véhicules avec une émission de 0 à 20 grammes de CO2 par kilomètre.

En plus de cela, votre voiture doit être neuve, c’est-à-dire n’ayant jamais été enregistrée. Aussi, les automobiles déjà inscrites comme étant des modèles de démonstration sont concernées dans la mesure ou leur achat ou leur location intervient dans les 12 premiers mois suivant leur 1re immatriculation.

De ce fait, il paraît donc évident que tous les véhicules ne sont pas éligibles au bonus écologique. Toutefois, seuls sont concernés les voitures particulières (VP), les véhicules automoteurs spécialisés (VASP), les camionnettes (CTTE) et les véhicules à deux ou trois roues et quadricycles.

Le barème du bonus

Pour le compte de l’année 2018, les voitures électriques continueront de bénéficier de ce bonus à hauteur de 6000 € comme l’année antérieure. Toutefois, le prix de l’aide est aussi réduit à 27 % du montant d’achat du véhicule. Dans le cas d’une location, cette somme est augmentée du tarif de la batterie.

Contrairement au dispositif de l’année 2017, il n’y a plus de prime pour les automobiles hybrides rechargeables ; autrement dit, les bonus des véhicules dégageant entre 21 et 60 grammes de CO2 par kilogramme sont abrogés.

Par ailleurs, le bonus écologique accordé aux automobiles de catégorie L (deux-roues, tricycles et quadricycles électriques) a subi également une augmentation cette année par rapport à l’année précédente.

La prime à la conversion

Ici, il s’agit des aides subventionnées par l’État à tous les résidents voulant changer leurs véhicules d’ancien modèle polluant pour une voiture électrique ou un nouveau modèle. En cette nouvelle année, cette récompense a été doublée selon le cas. Par exemple, le dispositif prévoit un super bonus aux véhicules de catégorie L de 1100 €.

En ce qui concerne l’acquisition d’une voiture électrique, le bonus écologique est le même (2500 €) pour les deux catégories de ménages tandis que l’achat de celle hybride et thermique Crit’Air 1 ou 2, passe de 1000 € pour les ménages imposables à 2000 €.

Versement du bonus

Dans le cas où vous êtes éligible pour bénéficier de cet avantage, vous pouvez sans détour acquérir auprès de votre débitant s’il l’accepte. Dans le cas contraire, adressez-vous à l’Agence de Services et de Paiement (ASP), office en charge de la gestion des dossiers de demandes d’aides en utilisant le formulaire de réclamation de versement.

Voilà brièvement présentées les conditions d’éligibilité du bonus écologique et de la prime de conversion de votre véhicule si tant est que vous l’avez déjà ou vous pensez l’obtenir. Pensez-y maintenant, car le plutôt est le mieux. Par conséquent, n’attendez pas le dernier moment

Copyright VIBEE © Tous droits réservés
et, risus. ut facilisis neque. fringilla mattis in efficitur. Aliquam Praesent