Nouveau contrôle technique 2019 : quels changements ?

Nouveau contrôle technique 2019 : quels changements ?

Comme vous le savez tous, il est obligatoire de passer de temps en temps un contrôle de votre véhicule, mieux connu sous le nom de contrôle technique. Cet examen périodique exigé dans l’ Union Européenne, effectué pour la première fois quatre ans après l’immatriculation et devenant ensuite obligatoire tous les deux ans, sert à contrôler tous les détails techniques de votre véhicule.

Les changements depuis Mai 2018

Depuis le 1er Juillet, dans le cadre de la lutte contre la pollution, les contrôles techniques des véhicules a ont bien changé pour devenir plus difficiles. Cela a commencé en Mai 2018 avec l’augmentation du nombre des points de contrôle, car l’examen est devenu plus long. Par conséquence, une augmentation des tarifs a également eu lieu. La nouveauté : les défaillances critiques, qui font partie des mesures les plus importantes que l’examen technique a connu depuis cette période, obligent les véhicules à effectuer les réparations nécessaires des défauts techniques détectés le jour-même de l’examen afin d’éviter des sanctions.

Et ce n’est pas terminé. Il faut savoir que de nouvelles exigences étaient prévues pour le 1er Janvier 2019. Sauf qu’elles ont été repoussées due à la crise des gilets jaunes. Par conséquence, et durant l’été 2019, le gouvernement a encore durci cet examen technique, un peu plus. Cette nouvelle réforme concerne les véhicules fonctionnant avec du gazole. En fait, ce type de carburant n’est plus aussi toléré vu son impact sur l’environnement, même si environ 40% des nouveaux véhicules fabriqués en 2018 fonctionnent avec. Il faut savoir que les particules fines qu’engendre le gazole sont très dangereuses pour la santé, surtout à long termes. Pour cela, la décision pou la mise en place de ce nouveau test technique, plus exigeant, a été validée par le gouvernement.

Quelles conséquences pour ces changements sur le prochain contrôle technique ?

Même si ça sera encore plus strict en 2019, sachez qu’aucune augmentation des tarifs du prochain contrôle n’aura lieu et il ne sera pas plus long. De plus, et contrairement aux conséquences de la nouveauté : les défaillances critiques, ayant eu lieu en Mai 2018, le nombre des points de contrôle n’a pas augmenté. En revanche, des tests plus précis seront effectués, visant la composition de la fumée ainsi que son seuil d’émission et son opacité, afin de distinguer les véhicules les plus polluants et les interdire de circuler. Dans ce contexte, le moteur de votre véhicule doit être suffisamment chaud lors du contrôle pour pouvoir réaliser ce type de tests. Par la suite, si votre véhicule répond à la norme Euro 4 ou plus définie par l’ Union Européenne, le test technique ne passera pas. À savoir que le contrôle de l’opacité de la fumée d’un véhicule n’a pas eu lieu avant 2005, cela ne permettra donc pas de vérifier si cette opacité a bien augmenté.

Rassurez-vous, cette nouvelle réforme ne vise pas à vous compliquer le prochain contrôle technique, même si cela semble le cas au premier abord. Le but principal de toutes ces exigences est d’être sûr que votre véhicule respecte toujours les normes anti-pollution. Sachez que vous pouvez bien réussir cet examen si vous prenez bien soin de votre véhicule, en l’entretenant régulièrement et en effectuant quelques décrassages. Il est important de savoir aussi que le rapprochement des vidanges pour un moteur diesel vous permet de garder sa bonne performance.

Copyright VIBEE © Tous droits réservés
ut tristique sed dolor dictum dapibus massa elementum velit, Donec non id