Résilier son assurance automobile n’est plus une galère

Résilier son assurance automobile n’est plus une galère

Il y a encore quelques années, changer son assurance automobile était réellement compliqué, long voire décourageant ! Quelle galère ! Nombre de personnes n’ont probablement pas franchi le cap, vu les difficultés annoncées alors. Heureusement, les choses ont, une fois n’est pas coutume, évolué dans le bon sens ! Explications.

La loi Hamon à la rescousse des assurés

Les assurés ont donc moins de soucis à se faire et surtout, la prise de tête est moindre lors d’une demande de résiliation de contrat d’assurance. On doit cette bonne nouvelle à la loi Hamon, mise en place depuis le 1er janvier 2015. Depuis cette date, il convient simplement de respecter ce que l’on appelle les conditions légales de résiliation et la date de souscription du contrat et son « lien » avec le premier anniversaire du contrat. Le lien ?

Prenons plusieurs exemples concrets afin que cela soit bien clair pour vous, chers lecteurs et lectrices.

  • Vous avez souscrit à une assurance le 31 août 2013, le premier anniversaire est donc le 31 août 2014 mais vous allez devoir attendre le 31 août suivant la date de mise en application de la loi, soit le 31 août 2015.
  • Vous avez souscrit à une assurance le 7 janvier 2014, vous pouvez résilier dès le 7 janvier 2015, puisque l’anniversaire est après la mise en application de la loi Hamon.

Procédure

Avant toute chose, il vous faut comparer les différentes assurances auto disponibles sur le marché et elles sont nombreuses. Pour cela, se servir d’un comparateur d’assurance en ligne peut être une bonne solution, rapide et peu coûteuse. Une fois votre choix fait, il convient de résilier votre assurance actuelle selon la condition de date anniversaire expliquée ci-dessus.

Théoriquement, depuis la mise en place d’une autre loi, la loi Chatel, en 2005, les assurés sont mieux informés (et aussi plus régulièrement) sur les diverses possibilités de conditions légales de résiliation des contrats d’assurance. En effet, les assureurs doivent prévenir, par courrier postal (et non par mail) de l’approche de la date d’échéance. Cela doit ainsi donner la possibilité aux assurés de résilier s’ils le souhaitent. Faute de quoi, le contrat est « tacitement reconduit ». Autrement dit, veillez au grain si vous voulez éviter les abus.

Pour résilier, il faut envoyer une lettre de résiliation, en recommandé avec accusé de réception et ce, au moins deux mois avant la date d’échéance du contrat. Elle permet à l’assureur de s’organiser et à vous, de respecter le préavis requis. Certains conseillent de laisser faire votre nouvel assureur mais nous ne saurions que trop vous recommander la plus grande méfiance concernant la bonne gestion de cette chose capitale. Et comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même…

Parfois, on ne choisit pas de résilier son contrat et on est contraint de le faire pour diverses raisons comme un licenciement, un changement de vie personnelle (mariage, divorce) ou bien encore la perte du bien assuré jusque-là. Ces cas – et quelques autres – vous permettent de légitimement résilier votre contrat d’assurance. Par ailleurs, sachez qu’une trop faute hausse du montant de la cotisation d’assurance, surtout si elle est inexpliquée, a été jugée comme étant une raison valable de résilier votre contrat. Enfin, n’importe quel contrat d’assurances, quel qu’il soit, d’ailleurs.

Avec tout ça, vous êtes parés pour résilier votre contrat d’assurance automobile dans les meilleures conditions possibles.

Copyright VIBEE © Tous droits réservés
libero venenatis, Aliquam mi, Aenean vel, non